accès client

 

Association
des gestionniares
de portefeuille
du Canada

Business news network

 

COMMENT NOUS AJOUTONS DE LA VALEUR

On se démarque de l’indice

Les marchés financiers sont souvent inefficaces, et de nombreux titres sont soit sous-évalués, soit surévalués à un moment donné.

Notre stratégie visant à générer des rendements supérieurs à ceux du marché a trois volets :

Nous nous démarquons de l’indice : Nous regardons au-delà de l’indice afin de surpasser le marché. N’importe qui peut acheter un fonds indiciel négocié en Bourse (ETF) à frais réduits et obtenir une exposition à un indice boursier ou obligataire. Cependant, les entreprises qui constituent un indice ont tendance à être surévaluées en raison d’une participation massive des caisses de retraite, des fonds communs de placement et des courtiers. C’est pourquoi la plupart des caisses de retraite et des fonds communs de placement – dont un grand nombre sont des indexeurs et gèrent trop d’argent – ne peuvent battre systématiquement les indices de référence. Si une partie de nos rendements provient du rendement du marché (« bêta ») de titres de sociétés à forte capitalisation comprises dans l’indice, nous réussissons à obtenir des rendements supérieurs à ceux du marché (« alpha ») en maintenant des pondérations sectorielles différentes de celle du marché et en investissant dans des entreprises qui ne font pas partie de l’indice.

Nous avons une preference pour les PMEs : Nous préférons investir dans des titres de sociétés à petite ou moyenne capitalisation, où les valorisations sont beaucoup plus attrayantes. En fait, nombre d’entre eux s’échangent aux valeurs du marché privé. Les petites entreprises ont plus de facilité à croître et à créer de la valeur pour les actionnaires que les grandes entreprises. Elles sont toutefois mal servies par le marché boursier canadien en raison du manque de couverture de la part des analystes, de leur illiquidité ou de leur risque « perçu ». Nous accumulons des actions ou achetons des lots en faisant preuve d’une grande patience.

Nous sommes opportunistes : Nous tirons parti des occasions créées par les inefficacités et la volatilité. Les marchés financiers sont souvent inefficaces, et nombre de titres sont soit sous-évalués, soit surévalués à un moment donné. Ces inefficacités sont aggravées par la volatilité, qui exacerbe les fluctuations. En effet, les émotions des investisseurs craintifs ou avides donnent souvent lieu à des hausses et à des baisses déraisonnables des valeurs. La volatilité est aussi provoquée par des flux monétaires excessifs, qui entraînent la surévaluation ou la sous-évaluation de catégories d’actifs, de secteurs ou de titres. Enfin, nous recherchons également des catalyses événementielles qui pourraient faire accroître la valeur aux actionnaires et demeurons à l’affût d’occasions inattendues.